Démolition du site de la source d’eau chaude de Croizat

Démolition du site de la source d’eau chaude de Croizat

La commune de La Bourboule a entamé en début de semaine des travaux sur la source d'eau chaude de Croizat afin de la sécuriser. Des travaux qui ne font pas l’unanimité parmi les habitants. Le maire de la commune, François Constantin, se justifie.


Bien que située sur la commune du Mont-Dore, la source d’eau chaude de Croizat dépend de la commune de La Bourboule, et cette dernière a pris la décision de sécuriser l’endroit. Cette source était l’une des dernières encore accessibles librement par les promeneurs, et nombre d’entre eux s’offraient une petite baignade dans cette source naturelle, bien que cela soit interdit par un arrêté préfectoral depuis 2016. Selon le maire, François Constantin, c’est près de 35 000 baigneurs par an qui venaient profiter des eaux de la source.
C’est en réaction à ces baignades interdites que la commune de La Bourboule a décidé de détruire les aménagements du site, un arrêté municipal interdisant l’accès à la source est également en vigueur.  Dans l’immédiat, aucun projet de réaménagement n’a été mis à l’étude par la commune de la Bourboule.
Néanmoins, certains ne voient pas du tout ces travaux d’un bon œil et une pétition a été mise en ligne : elle demande la restauration du site de la source chaude et a récolté plus de 5 000 signatures. Des messages de menaces et d'insultes circulent également sur les réseaux sociaux. 
Retrouvez la pétition en question ci-dessous.