Sécurité routière : une baisse de la mortalité en 2020 dans le Puy-de-Dôme

Sécurité routière : une baisse de la mortalité en 2020 dans le Puy-de-Dôme

L’année 2020 a été une année particulière et la pandémie semble avoir eu un effet sur l’accidentalité. Avec 2782 personnes tuées sur la route, cela représente 20 % de moins qu’en 2019 : un nombre historiquement bas en France.


Pour le département, l’année 2020 fait apparaître des résultats bien plus favorables qu’en 2019, avec une baisse significative du nombre de personnes décédées sur les routes. En 2020, on dénombre 25 morts contre 45 en 2019 (soit une diminution de 44%). C’est localement le bilan le plus bas jamais enregistré, la référence étant jusqu’alors de 31 personnes décédées en 2013 et en 2008. 

Une baisse du taux de mortalité sur la route 
Cependant, même si le contexte sanitaire a joué sur cette baisse de mortalité routière, cette dernière a été observée tout au long de l’année 2020 et pas uniquement pendant les 2 périodes de confinement. Dès les deux premiers mois de 2020, une très forte différence avait déjà été constatée, non seulement avec 2019 (1 seul tué en 2020 contre 12 tués en janvier-février 2019) mais aussi avec les années précédentes (5 tués en moyenne sur cette même période sur les 10 dernières années). Cette tendance à la baisse s’est poursuivie jusqu’à la fin de l’année et a concerné en particulier les usagers de véhicules légers. Le bilan de l’année 2020 ne doit pas faire oublier pour autant que la mortalité sur les routes de département a augmenté sur les dernières années (40 tués par an en moyenne entre 2015 et 2019 contre 36 tués par an en moyenne entre 2010 et 2014). 
Les usagers de moins de 35 ans représentent pratiquement 50 % des tués contre 35% sur les 5 années précédentes.  La catégorie des personnes de 45-64 ans est celle qui a été la plus concernée par la baisse (3 décès en 2020 contre 15 en 2019).  On constate également que 5 des 14 usagers de véhicules légers décédés n’étaient pas porteurs de la ceinture de sécurité

 

Les excès de vitesse et la consommation d’alcool en augmentation
En parallèle, si 2020 marque une baisse de la mortalité, elle marque aussi une forte augmentation du nombre de suspension de permis liée à l’alcool (avec plus de 278 suspensions) ou la vitesse (avec plus de 436 suspensions).