Académie de Clermont-Ferrand : une politique pour l’égalité des sexes dans les écoles

Académie de Clermont-Ferrand : une politique pour l’égalité des sexes dans les écoles

Depuis maintenant plus d’un an, l’académie de Clermont-Ferrand à mis en place une politique pour l’égalité entre filles et garçons à l’école.


Sous l’impulsion du recteur Karim Benmiloud, l’académie de Clermont-Ferrand a engagé depuis un an une politique ambitieuse en matière d’égalité entre les filles et les garçons, ceci étant un principe fondamental inscrit dans le code de l’éducation. Cette politique encourage un climat scolaire serein, assure un cadre protecteur sans comportement ni violence sexiste, et favorise la mixité en matière d’orientation. 

L’académie a pour ambition de promouvoir de manière profonde et durable ce sujet dans les pratiques de classe, dans les projets des équipes d’écoles et d’établissements, dans le travail sur l’orientation et l’ambition des élèves ainsi qu’au sein des structures scolaires et de leurs instances. Elle souhaite réaliser cela en passant d’une multitude de projets diffus, à une action coordonnée de l’ensemble des acteurs de l’académie. Pour ce faire, un comité de pilotage intercatégoriel a été constitué en janvier 2020, fédérant des cadres et responsables de différents secteurs (pédagogie, orientation, ressources humaines, formation, climat scolaire, santé…). Ce comité de pilotage se réunira trois à quatre fois par an pour assurer un suivi régulier du plan d’actions. 

Cette politique d’égalité a été lancée après l’analyse de certains éléments tels que des résultats globalement supérieurs pour les filles, avec un léger avantage pour les garçons dans les matières scientifiques bien qu’ils aient apparemment davantage de difficultés dans les domaines de la lecture et la compréhension. On note aussi une orientation des filles et des garçons encore très marquée par des représentations de genre ainsi que des pratiques de classe, des supports d’apprentissage, des activités de cour d’école encore souvent stéréotypées.

Différentes actions pour mener à bien cette politique
Pour contrer cela l’académie de Clermont-Ferrand va mettre en place des actions comme une formation des cadres, des référents et des enseignants, l’animation du réseau des référents égalité filles garçons avec la publication d’un guide en mars 2021 pour les aider dans leurs missions. Une démarche de labellisation par le rectorat sera mise en place, permettant à une école d'auto évaluer son degré d’investissement dans la thématique et de s’engager volontairement dans l’action. Un accompagnement de la Recherche avec le Laboratoire de Psychologie Cognitive et Sociale de Clermont Ferrand (LAPSCO) pour guider la stratégie académique, former et aider les équipes sur le terrain ainsi que la mobilisation de dispositifs et de partenariats font partie du projet pour offrir aux élèves des modèles de réussite de femmes et d’hommes dans des domaines professionnels les plus larges possibles, incluant des parcours atypiques. Ajouté à cela, un regard systématique des inspecteurs lors des évaluations des professeurs et des établissements sur les pratiques de classe et les projets assurant l’égalité avec une recherche d’équilibre dans les ressources humaines des services académiques. Pour finir, un renforcement des démarches liées à l’éducation à la vie affective et relationnelle et pour la prévention des violences sexistes et sexuelles (lutte contre le harcèlement et le cyber-harcèlement). 

Cette politique d'égalité pourrait également explorer certaines pistes comme le travail de coéducation avec les parents pour une lutte contre les stéréotypes de genre et pour élargir le champ des orientations possibles, ou encore la montée en puissance du mentorat dans une dynamique plus interactive.