Incendie chez OVH Cloud : des millions de sites web hors ligne

Incendie chez OVH Cloud : des millions de sites web hors ligne

Dans la nuit du 9 au 10 mars, un incendie s’est déclaré dans les datacenter de l’entreprise OVH Cloud à Strasbourg.


Ce mercredi 10 mars, un important incendie a eu lieu dans les bâtiments de l’entreprise française OVH Cloud à Strasbourg. Cette entreprise est spécialisée dans les serveurs informatiques et les conséquences sont donc importantes puisque la société héberge les deux tiers de l’Internet français. L’incendie a détruit le datacenter SBG2 et a partiellement détruit le SBG1 avec quatre salles détruites sur les douze. Les deux autres datacenters n’ont pas été touchés mais sont cependant éteints. Il n’y a heureusement eu aucun blessé à déplorer.

Selon les chiffres publiés par Netcraft, cela représente environ 3.6 millions de sites web qui se sont retrouvés hors ligne. En Auvergne, diverses entreprises et collectivités sont atteintes: c’est le cas de la Ville du Vichy, ou du site de l’ASM qui sont encore indisponibles pour le moment. Concernant le secteur de Vichy, ce sont les sites de Vichy Communauté, de la ville de Vichy, de Vichy Destination, Vichy Unesco et du Stade aquatique de Bellerive-sur-Allier qui sont inaccessibles. Cela impacte notamment les demandes d’actes en ligne et de prises de rendez-vous. Cependant, cet incendie et la coupure de courant qu’il a entraîné ont eu des répercussions au-delà des frontières françaises : un rappel que les données importées dans le cloud sont stockées physiquement dans ces bâtiments, et sont donc plus vulnérables.

La question que se pose maintenant les usagers est de savoir si leurs données sont définitivement perdues ou bien s’ils ont une chance de les récupérer. OVH Cloud a déclaré ne pas encore être en mesure de confirmer si des pertes définitives ont eu lieu ou non : cela pourrait varier en fonction des différentes sauvegardes qui ont été souscrites.

L’origine de l’incendie reste quant à elle en cours d’étude, et l’OVH a indiqué sur leur site internet qu’une procédure d’investigation mandatée par les autorités est lancée.