Un manque de sécurité dans la ville de Clermont-Ferrand ?

Un manque de sécurité dans la ville de Clermont-Ferrand ?

Ce lundi 8 mars, une rencontre a eu lieu entre le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et le maire de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi, afin de discuter la mise en place d’une protection renforcée dans la ville.


Le ministre de l’Intérieur souhaite renforcer la sécurité dans la ville de Clermont-Ferrand c’est pourquoi ce lundi 8 mars une rencontre sera effectuée avec le maire Olivier Bianchi. Il souhaite inciter le maire à intensifier la vidéosurveillance et les effectifs de policiers municipaux : dans la ville, ce sont moins d’une cinquantaine de policiers municipaux qui ne travaillent pas la nuit ni le dimanche. Clermont-Ferrand serait aussi une des grandes villes de France où il y a le moins de caméras; avec moins d’une centaine présentes sur la voie publique.
Lors de la rencontre avec le ministre, Olivier Bianchi indique que “ J’ai pu lui redire ma volonté de poursuivre sur le terrain la bonne coopération entre police nationale et police municipale dans un contexte où les Clermontoises et Clermontois ressentent durement des actes de criminalité et de délinquance à l’instar désormais d’autres grandes villes et métropoles.” 

 

 

“J’ai entendu les annonces du Ministre sur l’augmentation des policiers nationaux dans la circonscription clermontoise et sur l’aide financière proposée pour l’installation de nouvelles caméras. Nous avons aussi évoqué l’accueil des policiers nationaux à Clermont-Ferrand et leurs conditions de vie : nous sommes d’accord pour en faire un des axes du contrat de sécurité intégrée. Je n’ai qu’un objectif : mettre toutes les forces et toutes les ressources disponibles sur notre territoire pour lutter ensemble contre l’insécurité et renforcer nos dispositifs éducatifs et de prévention à l’image de ce que nous avons fait ce matin encore avec le Préfet, le Procureur de la République et le président du Conseil départemental. La Ville de Clermont-Ferrand prendra sa part dans cette chaîne de la sécurité.”

Olivier Bianchi