Massif du Sancy : Bilan des vacances d’hiver

Massif du Sancy : Bilan des vacances d’hiver

Avec la crise sanitaire due au Covid-19, les stations de ski françaises se sont vues contraintes de fermer les remontées mécaniques et craignaient donc une fréquentation très basse. Cependant, la fermeture des remontées n’a pas freiner les clients qui se sont tournés vers d’autres activités hivernales.


Des hébergements bien remplis pour la plupart 

Bien que les saisonniers des stations de ski s’étaient préparés à une faible fréquentation en raison de l’absence des remontées mécaniques, il n’en est rien. Durant ces vacances d’hiver, le taux de remplissage des hébergements restés ouverts est pratiquement identique à celui de l’année dernière, à savoir environ 65% d’occupation. Si les réservations connaissaient une baisse de 50% une quinzaine de jours avant le début des vacances, ce sont les réservations de dernières minutes qui ont permis de combler ce retard. Cependant, il faut noter qu’environ 25% des hébergements n’ont pas pu ouvrir en raison des contraintes sanitaires, en particuliers les villages de restaurations puisqu’ils ne pouvaient pas accueillir de vacanciers sans restauration. 

Des activités variées 

Du côté des activités alpines restées ouvertes, le succès reste le même : les raquettes, le ski de fond, le chien de traineau et les randonnées accompagnées ont connu une fréquentation très importante, voire historique. Cette forte fréquentation est en partie due à la fermeture des remontées mécaniques: les touristes se sont alors tournés vers les autres activités proposées. Cette fermeture a cependant porté préjudice aux loueurs de ski qui ont vu leur chiffre baisser ainsi que les activités d’intérieurs telles que piscines, patinoires ou encore les musées. Les restaurants ont eux aussi été impactés puisqu’ils n’ont pu proposer que des plats à emporter, qui a cependant connu un fort succès. 

Pour ces vacances d’hiver au contexte inédit, le Sancy a pu proposer un accueil de qualité aux nombreux vacanciers qui se sont présentés ainsi qu’une activité économique non négligeable, même si elle n’est pas répartie sur l’ensemble des prestataires. Cette saison reste de bonne augure pour l’avenir, notamment pour la saison estivale qui s’annonce déjà prometteuse avec des réservations qui ont déjà bien débuté.