Pollution atmosphérique: vigilance rouge et orange pour les départements d’Auvergne-Rhône-Alpes

Pollution atmosphérique: vigilance rouge et orange pour les départements d’Auvergne-Rhône-Alpes

Les retombées des poussières désertiques venues du Sahara qui avaient provoqué l’apparition d’un ciel jaune il y a quelques semaines conduisent aujourd’hui à un pic de pollution atmophérique sur plusieurs parties du pays.


Depuis hier mercredi 24 février, le département de la Haute-Loire est touché par un épisode de pollution atmosphérique mixte lié à la présence dans l’air de poussières désertiques venues du Sahara. Face à la persistance de cette situation, ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de placer le département en vigilance rouge et ce jusqu’au samedi 27 février. 
Ce faisant, le préfet de la Haute-Loire a mis en place un arrêté départemental fixant les mesures d'urgence à appliquer jusqu’à la fin de l’épisode. Les départements de l’Allier et du Cantal sont quant à eux placés en vigilance orange

En conséquence, les contrôles de pollution des véhicules sont renforcés avec un abaissement temporaire de la vitesse de 20 km/h instauré sur tous les axes routiers du département où la vitesse limite autorisée est supérieure ou égale à 90 km/h, pour tous véhicules à moteur (sur les routes à 130 km/h, la vitesse est abaissée à 110 km/h ; sur les routes à 10 km/h, la vitesse est abaissée à 90 km/h ; sur les routes à 90 km/h, la vitesse est abaissée à 70 km h/) et  les axes dont la vitesse autorisée est égale à 80 km/h seront limités à 70 km/h. Les limitations de vitesse inférieures restent inchangées.

Concernant les chantiers BTP et carrières : toute entreprise dont l’activité sur les chantiers est génératrice de poussières doit la réduire, l’usage des engins de manutentions thermiques devra être limité au profit d’engins électriques tout comme l’usage des groupes électrogènes qui n’est autorisé que pour satisfaire l’alimentation électrique d’intérêts essentiels, notamment de sécurité. 

Dans les secteurs résidentiels l'utilisation du bois et de ses dérivés comme chauffage individuel d’appoint est interdite, les travaux d’entretien ou de nettoyage avec des outils non électriques ou avec des produits à base de solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis) doivent être reportés à la fin de l’épisode de pollution. La mesure s’applique dans les espaces verts et jardins publics, mais également dans les lieux privés où la température des bâtiments doit être maîtrisée et réduite.

Vous pouvez retrouver l’intégralité des mesures sur le site de la préfecture de votre département. 

 

 

Carte de l'ATMO