La musique amplifiée sur la voie publique: c’est terminé pour le moment

La musique amplifiée sur la voie publique: c’est terminé pour le moment

Le Préfet du Puy-de-Dôme a annoncé la nouvelle interdiction de diffusion de musique amplifiée sur la voie publique dans les communes de l’agglomération Clermont Auvergne Métropole.


La situation épidémique actuelle du département conduit le Préfet du Puy-de-Dôme à interdire la diffusion de musique amplifiée sur la voie publique sur l’ensemble des communes de l’agglomération Clermont Auvergne Métropole à compter du vendredi 12 février jusqu’au mercredi 31 mars 2021 inclus. « Cette interdiction de diffusion de musique amplifiée sur la voie publique, propice aux regroupements impromptus et au non-respect des gestes barrières, vise à limiter le brassage des populations, contraires aux objectifs de prévention de la propagation du virus dans le contexte d’un état d’urgence sanitaire », précise la préfecture.
Cette interdiction n’empêche en rien l’usage d’équipements de sonorisation sur la voie publique à l’occasion des manifestations, sous réserve que ces derniers soient destinés uniquement à la diffusion des messages revendicatifs, et non à la diffusion de musique amplifiée. Le Préfet appelle l’ensemble des citoyens à poursuivre leurs efforts et à respecter strictement les gestes barrières afin d’endiguer au plus rapidement le virus.

Une manifestation en musique pour protester

Néanmoins, certaines personnes ne voient pas cette interdiction d’un bon œil et ont manifesté en musique ce samedi 13 février malgré la nouvelle restriction. Ils étaient donc une centaine de “teufeurs” à partir de la place de Jaude en direction de la place Dellile pour finalement rejoindre les Salins, encadrés par des policiers. Ce nouvel arrêté préfectoral est vécu par certain comme une véritable comme une répression : « On veut nous empêcher de partager notre culture, en nous interdisant de jouer de la musique » affirme Théo, l’un des manifestants.