Cyclisme : Julian Alaphilippe visera le classement général du Tour de France

Cyclisme : Julian Alaphilippe visera le classement général du Tour de France
Julian Alaphilippe en route vers le Tour © Wikimedia

Dans un entretien exclusif accordé au quotidien sportif italien, La Gazzetta Dello Sport, Julian Alaphilippe entend viser une victoire finale sur le Tour de France avant la fin de sa carrière.


Alaphilippe futur vainqueur de la Grande Boucle ? En tout cas le français ne manquera pas d’ambitions lors du prochain Tour de France. Comme à son habitude, le natif de l’Allier espère glaner une ou deux étapes et pourquoi pas porter de nouveau le maillot jaune comme lors des tois dernières éditions. Une tunique jaune qu’il honore de la plus belle des manières en redoublant de combativité.

« Le parcours du Tour 2022 me plaît, c’est un beau tracé avec une première semaine qui s’annonce intéressante : chrono, bordure, pavés, arrivée pour puncheurs… Ça va être chouette », a-t-il ainsi confié lors de la présentation du parcours.

Dans cette même interview au journal italien, le bourbonnais a également confié son intention de pouvoir découvrir, le plus rapidement possible, le Tour d’Italie. Mais cette année, sa préparation sera axée sur les Ardennaises et le Tour de France. « En 2022, je me concentrerai sur les Classiques et le Tour mais je veux découvrir le Giro le plus tôt possible. »

Alors quand on lui évoque une victoire finale sur Tour de France, le double champion du monde se confie sur ses envies. « Ne jamais dire jamais. Pourquoi ne pas y penser avant la fin de ma carrière ? Il y a beaucoup de questions à se poser et j’aurais besoin d’en parler à l’équipe. Mais je ne veux pas finir mon temps avec le regret de ne jamais essayer. Je n’ai jamais couru un Grand Tour en pensant le gagner, donc il n’y avait pas la même pression. Mais je peux comprendre pourquoi cela a été difficile pour (Thibaut) Pinot et (Romain) Bardet. Quand j’étais enfant, je montais avec mes amis juste pour le plaisir, même rêver de faire le Tour de France semblait impossible. Je n’aurais jamais imaginé devenir professionnel, même pas quand j’étais junior. »

Vous l’aurez compris, cette année Julian Alaphilippe essayera de gagner quelques bouquets sur la Grande Boucle. Mais soyez-en sûr, dans les années à venir, notre auvergnat tentera de ramener le maillot jaune à Paris et ainsi mettre un terme à 36 ans de disette, depuis Bernard Hinault en 1985.