Environnement : 245 communes du Puy-de-Dôme concernées par les restrictions d’eau

Environnement : 245 communes du Puy-de-Dôme concernées par les restrictions d’eau
La sécheresse sévit dans tout le département

Le déficit de pluie et les fortes chaleurs auront eu raison du département. Depuis le 14 juillet, 245 communes du Puy-de-Dôme doivent se soumettre à des restrictions d’eau.

Depuis l’arrêté préfectoral du 19 juillet, les mesures de restrictions d’eau ont été renforcées dans plus de 245 communes du département. Des réglementations auxquelles doivent se soumettre les professionnels du bâtiment, du BTP, les commerçants ainsi que les industriels. Les agriculteurs aussi sont impactés par ces mesures qui vont ainsi voir leurs récoltes souffrir déjà marquées par plusieurs jours consécutifs de canicule.

Depuis le 23 juillet, 50 communes sont placées en situation d’alerte comme par exemple, Clermont-Ferrand et sa métropole, ainsi que Chanat-la Mouteyre, Chappes, Charbonnières-les-Varennes, Châtel-Guyon, Chavaroux, Clerlande, Ennezat, Volvic, etc. 115 communes sont « alerte renforcée » et 80 en niveau de « crise ».

On vous rappelle que l'arrosage des espaces verts, jardins d'agrément, pelouses et jardinières de fleurs est interdit. L'arrosage des jardins potagers et vergers vivants est également interdit dans les zones en niveau crise, mais il est autorisé en zone alerte sauf entre 10 heures et 18 heures en zone alerte, et en zone alerte renforcée sauf entre 8 heures et 20 heures.