Puy-de-Dôme : ouverture de 60 places d’hébergement temporaire pour les personnes évacuées d’Afghanistan

Puy-de-Dôme : ouverture de 60 places d’hébergement temporaire pour les personnes évacuées d’Afghanistan

Conformément aux annonces du Président de la République, les opérations d’évacuation depuis Kaboul ont débuté mi-août.


Un dispositif de prise en charge 

Afin de contribuer à l’hébergement des personnes évacuées d’Afghanistan sur l’ensemble du territoire national, un dispositif de prise en charge est mis en place par Pascal Mailhos, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône, en lien avec les préfets de l’Isère et du Puy-de-Dôme ainsi que les élus locaux.

  • Compte tenu du contexte sanitaire, l’organisation de l’accueil des ressortissants afghans dans le Puy-de-Dôme est conforme à la réglementation sanitaire en vigueur et organisé comme suit :  les personnes accueillies respecteront une quarantaine de 10 jours, l’Afghanistan étant actuellement un pays de la liste rouge. Elles sont ainsi placées au sein d’un centre d’hébergement temporaire, à Clermont-Ferrand.
  • Une vaccination contre la COVID-19 leur sera proposée.

Afin d’organiser cet accueil, le Préfet du Puy-de-Dôme mobilise l’association CeCler, financée par l’État, et les associations agréées de sécurité civile du département.

Les Afghans qui souhaiteraient demeurer à long terme sur le territoire national seront accompagnés par les services de l’État, en lien avec les élus locaux. Les services de la préfecture instruiront ainsi les éventuelles demandes d’asile, sous contrôle de la délégation interministérielle à l’accueil et à l’intégration des réfugiés (DIAIR). De plus, ils bénéficieront du soutien des opérateurs spécialisés dans leurs demandes de droit au séjour et leurs parcours d’intégration.