Point sur les dernières mesures liées au Covid-19

Point sur les dernières mesures liées au Covid-19

De nombreux changement sont intervenus récemment en ce qui concerne le maintien ou non de certaines mesures de lutte contre l'épidémie COVID-19 dans le département. Voici le récapitulatif de ces changements.


Plusieurs changements dans la lutte contre le Covid-19

Mercredi 16 juin, le Premier ministre a annoncé la fin du couvre-feu, dès dimanche 20 juin (6h du matin). L’obligation du port du masque en extérieur a également été levée, depuis le 17 juin, sauf exceptions (regroupements, files d’attente, marchés, etc.). Cependant, le port du masque en intérieur reste obligatoire. De même, le calendrier des réouvertures selon des jauges reste en vigueur. Ainsi, la quatrième et dernière étape du déconfinement reste programmée au 30 juin.

L’évolution positive de la situation sanitaire permet une adaptation anticipée de certaines mesures, néanmoins des mesures départementales additionnelles restent nécessaires. Dès lors, et à l’issue de consultations, le Préfet du Puy-de-Dôme a pris un arrêté, ce jour, maintenant certaines mesures de lutte contre l’épidémie COVID-19 dans le département :

  • Sur le département du Puy-de-Dôme, le port du masque demeure obligatoire dans les lieux et espaces suivants :
    - les marchés de plein air, les brocantes, les ventes au déballage et manifestation assimilée
    - tous les rassemblements organisés sur la voie publique (manifestations revendicatives, festivals, spectacles de rues, etc.)
    - dans les files d’attente en extérieur devant un établissement recevant du public (accès à un stade, à un spectacle, etc.)
    - sur la voie publique, dans un périmètre maximal de 50 mètres, devant les entrées et sorties des gares (ferroviaires et routières) et aéroports, des établissements d’enseignement et des lieux d’accueil de mineurs, aux heures d’entrée et de sortie de ces établissements.

  • La vente d’alcool à emporter reste interdite sur l’ensemble de l’agglomération Clermont Auvergne Métropole, même en accompagnement de repas, si lesdites boissons ne sont pas vendues dans des contenants hermétiquement fermés (canettes, bouteilles). Cette interdiction ne s’applique pas à la consommation d’alcool dans les restaurants et débits de boissons.

Le Préfet en appelle au civisme et à la vigilance de chacun dans la lutte contre la COVID-19 afin de maintenir la dynamique actuelle de recul de l’épidémie.