La Région agit pour ses étudiants

La Région agit pour ses étudiants

Face à la détresse étudiante, la Région présente un plan d’actions pour répondre à l’urgence de la situation et donner de meilleures perspectives d’avenir professionnel.

Le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez et Yannick NEUDER, le Vice-président de la Région délégué à l’Enseignement supérieur, à la Recherche, à l’Innovation, aux Fonds européens et à la Santé, ont présenté ce lundi 22 février un plan de soutien aux étudiants et aux jeunes de moins de 30 ans. 

Avec un premier financement de 5 à 10 millions d’euros, le plan régional repose sur trois grands axes d’intervention: premièrement, garantir une protection sanitaire au monde étudiant. Le but est de mettre en place des campagnes de dépistage dans les universités en mettant à disposition des tests antigéniques ainsi que du matériel de protection (blouses, surblouses, masques FFP2 et gants). 

Deuxièmement, la mise en place d’un soutien alimentaire et psychologique pour les étudiants. Ainsi, la Région lance un appel à projet doté de 200 000 euros, qui sera d’abord dédié aux épiceries sociales et solidaires afin de garantir la fourniture de paniers repas dans les internats. A titre d’exemple, Marion Dolisy Galzy et Anne Wuattier sont intervenues pour présenter leur initiative  « 1 cabas pour 1 étudiant » : une plateforme permet de mettre en lien les personnes qui peuvent ajouter quelques courses à leurs achats hebdomadaires avec des étudiants en situation précaire autour de chez eux. 
La Région met également en place une cellule d’appui psychologique sous forme d’une “hotline” qui permet de répondre aux difficultés que les étudiants peuvent rencontrer. 

Troisièmement, un accompagnement de la jeunesse vers l’emploi : il s’agit d’abord de répondre à la situation des apprentis sans contrat. En effet durant l’automne des étudiants avaient été autorisés par l’Etat à entrer en Centre de Formation d’Apprentis (CFA) sans aucun contrat d'apprentissage, l'objectif étant de leur permettre de suivre des enseignements et de réaliser des stages avec l’appui du CFA pour les aider à trouver un contrat.  Cependant, ce système se termine à la fin du mois de février et la Région n'entend pas laisser ces jeunes tous seuls, elle a donc décidé de suppléer à l’Etat pour accompagner pas moins de 2 000 jeunes de mars à juin.  Ainsi, tous bénéficieront du statut de stagiaire de la formation professionnelle et la Région prendra à sa charge la protection sociale et le coût de scolarité afin de maintenir leur accueil en CFA. 
L’objectif de ce troisième axe est aussi de promulguer une grande mobilisation avec l’ensemble du réseau des chambres consulaires (CCIR, CRMA, CPME, Medef, CAPEB, BTP) afin de trouver 2 000 places en alternances et 10 000 stages d’ici fin avril. L’ensemble des ces postes seront listés sur la plateforme de la Région « Nos Talents, Nos Emplois. ». La Région veut aussi inciter l'ensemble des collectivités locales à doubler leur places de contrats d'apprentissage : ainsi, elle double le nombre de contrats d’apprentissage et en propose 200 dans les secteurs de la maintenance des bâtiments et de la restauration scolaire dans les lycées à titre d’exemple. 
Enfin, elle a pour but d’offrir une meilleure perspective d’avenir professionnel aux jeunes d’ici la rentrée de septembre 2021. Elle va pour cela orienter vers les métiers qui recrutent comme le BTP et la transition écologique, l’industrie et l’industrie du futur, les services à la personne, le numérique, les sports, la montagne, le tourisme et l'agriculture.Cette initiative s’appuiera sur la plateforme régionale « Ma formation, mon Emploi ». 

« Dans cette période, nous avons tous été bouleversés par des témoignages d’étudiants en grande détresse. L’épidémie de Covid-19 ne doit pas déboucher sur une génération sacrifiée. A la Région, nous voulons nous mobiliser d’urgence avec des actions simples et concrètes. Cela consiste par exemple à venir en support des associations qui livrent des paniers repas solidaires ; cela repose aussi sur la cellule d’écoute psychologique de la Région dont on étend l’accès aux étudiants. Mais c’est aussi redonner de l’espoir à toute cette jeunesse en lui donnant de réelles perspectives d’avenir professionnel en proposant des stages, des places en alternance, des contrats d’apprentissage. Cela passe par une mobilisation de tous les réseaux professionnels et des collectivités locales que nous activons aujourd’hui. », déclare Laurent Wauquiez, le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


En ce moment sur RVA

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios