Nouvelle phase de la stratégie vaccinale : 14 000 nouveaux bénéficiaires dans les centres de vaccination du Puy-de-Dôme d’ici fin mars

Nouvelle phase de la stratégie vaccinale : 14 000 nouveaux bénéficiaires dans les centres de vaccination du Puy-de-Dôme d’ici fin mars

Le mercredi 17 février 2021, le département du Puy-de-Dôme a vu le nombre de doses administrées de vaccin anti-Covid-19 dépasser la barre symbolique des 30 000 injections. Cela représente 23 000 personnes ayant reçu au moins une injection et 7 000 personnes ayant reçu les deux injections.

Ce jeudi 18 février, avec la présence de Jean Schweyer, le directeur délégué de l’ARS du Puy-de-Dôme, le Préfet du Puy-de-Dôme, Philippe Chopin, a présenté devant le comité départemental de suivi de la vaccination les principes de l’accélération du déploiement de la campagne vaccinale dans le département d’ici la mi-mars. Ce comité est composé des parlementaires ainsi que des représentants du Conseil départemental, des Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) et des chambres consulaires. Cette nouvelle étape résulte des premières livraisons de Morderna et de l’augmentation de celles de Pfizer.
Ces nouveaux rendez-vous sont donc destinés, pour les deux tiers, aux personnes inscrites sur liste d’attente et pour un tiers à de nouveaux rendez-vous. Au total, les neuf centres de vaccination du département ont programmé plus de 25 000 rendez-vous pour des premières injections entre leur ouverture et la fin du mois de mars.

Une première campagne de vaccination s’est d’ores et déjà déroulée dans tous les EHPAD du département. L’arrivée des nouveaux vaccins (Moderna et AstraZeneca) va permettre d'étendre cette proposition vaccinale aux résidences autonomies durant le mois de mars. Chaque personne en situation de handicap résidant dans un établissement médico-social se verra également proposer une première vaccination d’ici le 8 mars.
En parallèle, à partir du 25 février, la vaccination sera autorisée par la médecine de ville.  Reposant sur le vaccin AstraZeneca qui est mis à la disposition des médecins de ville volontaires, ou bien via les pharmacies d’officine, cette nouvelle offre vise les personnes de 50 à 64 ans inclus ayant des comorbidités.

Le Préfet du Puy-de-Dôme tient à remercier l’ensemble des acteurs engagés au sein des services de l’État, des collectivités locales et des consulaires, ainsi que les professionnels de santé pour leur mobilisation indispensable tout au long de la chaîne vaccinale.


En ce moment sur RVA

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios