Un mur du village martyr d'Oradour-sur-Glane souillé par des tags révisionnistes

Un mur du village martyr d'Oradour-sur-Glane souillé par des tags révisionnistes

Ils ont été découverts vendredi 21 août à l'entrée du village incendié, avec ses habitants, par les soldats de la division SS "Das Reich" le 10 juin 1944.


Pour le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin "ces inscriptions révisionnistes à Oradour-sur-Glane sont un crachat sur la mémoire de nos martyrs". 

Après la découverte, vendredi 21 août au matin, de tags révisionnistes et la tentative d'effacement du mot "village martyr" (accompagné de  l'inscription du mot "menteur" sur le grand mur à l'entrée du village), le Maire d'Oradour, Philippe Lacroix, a déposé plainte ce samedi 22 août.

Il constate que malgré la réalité de ces actes d'une barbarie invraisemblable (642 hommes, femmes et enfants) assassinés et brûlés vifs par les soldats SS de la 3ème compagnie du 1er bataillon de la division "Das Reich", il se trouve encore des individus pour nier ces attrocités commises par des soldats allemands et des combattants de différentes nationalités enrôlés dans cette division de sinistre réputation.