Polémique autour du décès d’une étudiante à Clermont : l’autopsie révèle une rupture d’anévrisme

Polémique autour du décès d’une étudiante à Clermont : l’autopsie révèle une rupture d’anévrisme

Le 21 mai dernier, le corps d’une étudiante âgée de 23 ans était retrouvé à son domicile de Clermont-Ferrand.


Son père avait depuis porté plainte contre X pour homicide involontaire et non-assistance à personne en danger, révélant qu’elle souffrait des dents et avait consulté des soignants dans les jours qui ont précédé son décès.

Mais l’autopsie a révélé mercredi qu’une rupture d’anévrisme serait à l’origine de la mort. Un premier résultat qui devra être confirmé par des analyses d’anatomopathologie. Le parquet de Clermont-Ferrand a toutefois gardé son enquête ouverte.