Issoire : la société Interforges condamnée pour faute inexcusable

Issoire : la société Interforges condamnée pour faute inexcusable

Un salarié Puydômois accuse l’entreprise de l’avoir exposé sans protection ni information à l’amiante.

Tout commence en 2013 quand les premiers symptômes apparaissent : fatigue générale, essoufflements récurrents. Un scanner thoracique démontre alors la présence de trois plaques pleurales.

C’est quelques mois plus tard que la CPAM reconnait que Didier Mariany souffre d’une maladie professionnelle.

Des prélèvements effectués en 2010 sur un four de l’usine et en 2013 sur une presse, témoignent de la présence de « matériaux amiantés au niveau des joints et des isolants », mais aussi de « poussières d’amiante ».

Un premier jugement prononcé en mai 2017, par le tribunal des affaires de sécurité sociale, donne raison au salarié et condamne la société à lui verser 25 000€ d’indemnités.

Mais l’employeur ne s’arrête pas là et dépose un recours, ce dernier a été débattu en octobre dernier.

Au terme de deux mois de délibéré, l’arrêt de la cour d’appel a donc été rendu cette semaine. Il confirme en tous points la décision du TASS clermontois.

Source La Montagne


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Radio RVA

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios