Justice : Fanny Agostini à l’origine de la plainte contre le journaliste Jean-Jacques Bourdin

Justice : Fanny Agostini à l’origine de la plainte contre le journaliste Jean-Jacques Bourdin
Fanny Agostini à l'origine des accusations contre Jean-Jacques Bourdin © Jean-Claude Cohen

En début de semaine, Fanny Agostini, ancienne présentatrice météo de BFM TV a révélé être à l’origine de la plainte pour tentative d’agression sexuelle à l’encontre de son ancien collègue Jean-Jacques Bourdin.


À visage découvert, la jeune femme originaire de La Bourboule a choisi de témoigner dans une interview accordée au journal Mediapart sur la plainte d’agression sexuelle déposée contre Jean-Jacques Bourdin.

Les faits remontent à 2013 lors de l’Open de pétanque de Calvi en Corse. Âgée de 25 ans à l’époque, Fanny Agostini est conviée à l’Open de pétanque, le 4 octobre 2013 en Haute-Corse où Jean-Jacques Bourdin est aussi présent. La jeune femme avait déjà avec travaillé l’animateur vedette et leurs relations étaient extrêmement tendues, s’est-elle confiée au journal le Parisien.

Un matin, la jeune femme décide d’aller nager dans la piscine de l’hôtel, quelques minutes plus tard, Jean-Jacques Bourdin serait venu la rejoindre. L’animateur se serait rapidement rapproché d’elle, avant de la saisir par le cou et tenter de l’embrasser. Après s’être débattue, Fanny Agostini réussi à sortir de l’eau et l’animateur aurait lancé : « Tu me tentes tous les matins, j’aime ton regard [...] j’obtiens toujours ce que je veux », peut-on lire dans les colonnes de Médiapart.

De plus, l’animatrice assure qu’elle a reçu des messages à connotation sexuelle de la part du journaliste entre 2014 et 2015. Des messages qu’elle aurait en partie conservé. Jean-Jacques Bourdin quant à lui nie fermement les faits qui lui sont reprochés.

D’autres témoignages anonymes et de personnalités accablent Jean-Jcaques Bourdin. Sidonnie Bonnec, animatrice du jeu télé « Tout le monde à son mot à dire » sur France 3 dénonce le comportement inapproprié du journaliste avec des propositions sexuelles en échange d’un poste à la radio.

Mis à pied depuis le 23 Janvier, le présentateur risque d’être définitivment suspendu par la chaîne d’information continue s'il est condamné. À noter qu’une enquête a été ouverte par le commissariat du 16ème arrondissement de Paris pour tentative d'agression sexuelle.