Du bon, du lourd, du furieux avec le FuriosFest !

Du bon, du lourd, du furieux avec le FuriosFest !
Affiche de l'édition 2023 du FuriosFest à Saint-Flour (15)

Du rock brutal et enflammé, du metal enragé, le FuriosFest se prépare à Saint-Flour (15) ! Pour sa troisième édition, le festival est devenu un incontournable dans le milieu, malgré sa jeunesse.


Cet été, nous avons tenté de faire la part belle à de très nombreux festivals auvergnats en jouant notamment la carte de l'éclectisme, qu'on retrouve bien entendu dans l'agenda culturel estival de la région chaque année. Pour continuer sur cette lancée, il fallait bien que nous nous intéressions à un nouveau genre musical : la musique metal. Il faut remonter à la fin des années 60 pour trouver les origines du heavy metal, qui puise toutes ses influences dans le hard rock de l'époque, en particulier au Royaume-Uni. Mais ce week-end des 25 et 26 aout, c'est bien dans le Cantal, à Saint-Flour, que le metal aura droit à son hommage grâce au FuriosFest, né sous l'impulsion d'un groupe de passionnés un peu fous furieux.

C'est en 2021 que le festival prend naissance grâce à l'association Cantal Crossbones, créée par Christophe Bourry. Avec le Furiosfest, l'équipe entend promouvoir la scène metal française dans son département. Et le pari est plutôt réussi puisque le festival s'est fait rapidement une place au soleil au niveau national. En seulement deux ans, entre les éditions rassembleuses et les réseaux sociaux, le Furiosfest s'impose comme l'un des rendez-vous attendus dans le milieu metal. Si bien que même les organisateurs du prestigieux Hellfest, référence absolue en France, soutiennent le festival ! De son côté, Julien Truchan, chanteur du groupe de brutal death Benighted, est devenu parrain du FuriosFest, dont l'édition 2023 se veut déjà marquante.

Du brutal et du furieux !

Benighted sera d'ailleurs l'une des principales attractions de cette nouvelle cuvée. Le groupe adepte de la musique hardcore tourne depuis plus de 20 ans dans toute la France et enchaîne les disques. C'est d'ailleurs lui qui s'occupera de conclure en beauté le festival le samedi soir à 22h55. D'ici là, treize autres formations vont provoquer quelques pogos et des signes de cornes dans la fosse. Notamment Shaârghot, qui jouera la veille à 23h. Issu de la région parisienne, ce groupe de metal industriel est l'autre grosse tête d'affiche de cette édition. Il viendra plonger le gymnase de la Vigière, où se déroulera le festival, dans une ambiance à la fois cyberpunk et post-apocalyptique. A leurs côtés, il y aura aussi Heart Attack, Headcharger ou Akiavel, pour ne citer qu'eux.

Pour cette 3e édition, les festivaliers peuvent acquérir un pass deux jours, pour profiter de tarifs préférentiels. Ils sont en vente sur le site Helloasso, parfait pour crier à en perdre haleine à Saint-Flour !