Agriculture : La Confédération Paysanne du Puy-de-Dôme boycotte le sommet de l’élevage 2022

Agriculture : La Confédération Paysanne du Puy-de-Dôme boycotte le sommet de l’élevage 2022
Le sommet de l'élevage boycotté par un syndicat agricole © sommet de l'élevage

Mécontents de la politique agricole menée depuis des décennies par les gouvernements successifs, la Confédération Paysanne du Puy-de-Dôme a décidé de boycotter le sommet de l’élevage 2022 qui s’ouvre aujourd’hui.


Du 4 au 7 octobre, le zénith de Cournon d’Auvergne va devenir en l’espace de quelques jours le centre de l’Europe en matière d’agriculture. Des exposants venus de tous horizons vont pouvoir présenter leur bétail, leurs inovations et réfléchir à l’agriculture de demain.

Mais parmi eux, la Confédération Paysanne du Puy-de-Dôme manquera à l'appel pour cette 31ème édition du sommet de l’élevage. Ces derniers ont décidé de boycotter l’évènement afin de demander « un revenu décent et une reconnaissance sociale » face aux crises sans précédent qui ont touché le monde agricole.

La réalité est bien présente, le secteur n’attire plus les jeunes générations et d’ici 10 ans les métiers d’éleveurs ou de cultivateurs auront disparu. Afin de lutter contre la massification de la production, la Confédération Paysanne du Puy-de-Dôme rappelle qu’il est important « d’aller vers une agriculture plus respectueuse de l’environnement, de meilleure qualité et accessible à tous ».