Puy-de-Dôme : Une résidence pour les personnes âgées aux faibles pensions

Puy-de-Dôme : Une résidence pour les personnes âgées aux faibles pensions
Une résidence pour les retraités aux faibles revenus © rh2010

La construction du projet « Arbre en vie », une résidence pour les retraités aux faibles revenus a commencé ce samedi 26 mars à Gelles dans le Puy-de-Dôme.


Avec la hausse du coût de la vie, difficile pour nos séniors de trouver un hébergement adapté alors que certains ne peuvent plus vivre chez eux. Pour aider ces retraités modestes, Béatrice Meyzonnier et son époux Vincent Quéroux, un couple d’agriculteurs a lancé à Gelles (Puy-de-Dôme) un projet de résidence baptisé « Arbre de vie ». Chaque jour Béatrice côtoyait des personnes âgées isolées dans le milieu rural, parfois en souffrance, ce qui l'a poussé à lancer ce magnifique projet.

Le couple a imaginé une solution : 22 appartements de 43m² dans un bâtiment de plain-pied, situé dans le bourg pour pouvoir accéder plus facilement aux services et commerces de la ville. Dans chaque appartement, une pièce de vie deux en un faisant à la fois salon et salle à manger, une chambre indépendante adaptée aux personnes à mobilité réduite, un coin cuisine équipée et une grande baie vitrée donnant sur une terrasse afin que que les résidents puissent prendre l’air en toute tranquillité.

Le but ce projet est de rendre ces logements accessibles à tous, loin de l’image des maisons de retraites traditionnelles. Beaucoup de personnes âgées restent chez elles par manque de moyen mais aussi par attachement, partir de chez eux pour un lieu inconnu avec des nouveaux locaux, nouveaux meubles, nouveau personnel, etc. Autant de raisons compréhensibles pour que les retraités restent le maximum de temps à leur domicile.

Infirmiers, kinésithérapeutes, salles pour les soins spécialisés, le bâtiment a été pensé pour accueillir au mieux ses futurs résidents, avec le soutien des élus qui a permis de faire avancer le projet. Pendant plusieurs années, le couple a cherché des financements, aujourd’hui ce grand défi est enfin lancé. Les travaux quant à eux vont durer pendant près d’un an avant d’accueillir les premiers locataires.