Chutes de températures : des conséquences sur le long terme

Chutes de températures : des conséquences sur le long terme

Depuis le début du mois d’avril, les températures ont à nouveau chuté dans le négatif après une semaine de températures plus que douces pour un mois de mars.

Les fluctuations de température et les gelées de ces derniers jours ont causé de lourds dégâts sur les exploitations agricoles dans la région. Après une semaine particulièrement chaude fin mars, de fortes gelées ont fait leur retour depuis le 6 avril. 
Viticultueurs, arboriculteurs ou encore maraichers font le même constat : ce phénomène climatique est de plus en plus fréquent. Certains estiment des pertes qui pourraient s’élever à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Les apiculteurs d'Auvergne sont aussi touchés indirectement, en observant déjà des conséquences sur le comportement des abeilles. Au sein de la ruche elles doivent gérer de nouveau les conditions de froid alors que les premières pontes ont déjà eu lieu suite à des températures presque estivales ressenties en mars dernier. Les répercussions sur la production de miel pourraient donc se voir à plus long terme.

 

 


En ce moment sur RVA

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios