Olivier Bianchi : "Le 11 mai n’est que le point de départ d’un retour progressif à la normale"

Olivier Bianchi : "Le 11 mai n’est que le point de départ d’un retour progressif à la normale"

Le maire PS de Clermont-Ferrand se prépare, comme tous ses homologues de France, au déconfinement le 11 mai.


Olivier Bianchi a alors évoqué pour France 3 plusieurs points essentiels, pour lesquels bien souvent il navigue à vue, faute de consignes claires du gouvernement.

 

Concernant la rentrée des classes, "pour l’instant on est en train de définir comment laver les écoles et les remettre en ordre. Des bureaux de votes sont encore installés dans certaines classes parce qu’on a été confiné juste après le premier tour des élections municipales. On avance pas à pas, mais je ferai tout pour que les conditions sanitaires soient respectées. Je suis sûr d’une chose : le 11 mai, il n’y aura pas d’élèves dans les écoles. On fera une pré-rentrée pour les professeurs".

Olivier Bianchi se demande également s’il aura le droit de rouvrir les musées et les bibliothèques.

 

"Globalement, ce que je retiens c’est que le 11 mai n’est que le point de départ d’un retour progressif à la normale. Il n’y aura pas de jour J", réagit le maire clermontois qui promet de faire des propositions claires aux habitants une semaine avant le 11 mai.