Montluçon : l'adjoint du maire en garde à vue privé de ses délégations

Montluçon : l'adjoint du maire en garde à vue privé de ses délégations

Dans un communiqué envoyé aux médias ce mardi soir, Frédéric Laporte annonce que l'adjoint placé en garde à vue ce mardi ne sera plus adjoint au maire.

Adjoint au maire en charge des festivités et de la logistique, Stéphane De Freitas est entendu depuis mardi matin par les gendarmes de la brigade de recherche de Montluçon pour des faits de corruption de mineur, de détention d'images pédopornographiques et d'usage de stupéfiants.

« Suite aux événements qui se sont déroulés aujourd’hui (mardi, NDLR), le maire de Montluçon, Frédéric Laporte, retire définitivement l’intégralité des délégations qu’il avait accordée à l’adjoint actuellement en garde à vue. Au prochain conseil municipal, le maire de Montluçon demandera également à ce que son mandat d’adjoint lui soit retiré », affirme l'édile dans un communiqué envoyé mardi soir, à 22h49.

Comme le révélait nos confrères de La Montagne, mardi, Stéphane de Freitas a été interpellé mardi matin par les militaires et placé en garde à vue dans la foulée. La mesure privative de liberté devrait continuer ce mercredi. Les gendarmes ont procédé par ailleurs à des perquisitions au domicile de l’élu, à la cité administrative de Montluçon et à l’hôtel de ville. Des supports informatiques ont notamment été saisis.

Les faits de corruption de mineur se seraient déroulés il y a plusieurs mois sur une période de temps assez longue. La victime est un adolescent, toujours mineur aujourd’hui. Sa révélation des faits a déclenché l’enquête.

Source La Montagne


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Radio RVA

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios