Santé : La Covid-19 ne doit pas mettre le Sida de côté

Santé : La Covid-19 ne doit pas mettre le Sida de côté
Journée Mondiale de lutte contre le Sida © Yvelines Infos

Comme chaque année, le 1er Décembre est synonyme de Journée Mondiale de lutte contre le Sida. Cet évènement est une journée de soutien aux personnes touchées ou vivant aux côtés d’un proche atteint du VIH. Ces derniers temps, en raison de la pandémie, les dépistages ont été moins nombreux mais doivent continuer d’être effectués régulièrement.


Depuis l’arrivée de la pandémie du Covid-19 il y a bientôt deux ans, les autres maladies sont passées inaperçues, c’est notamment le cas pour le Sida. Même si tous les ans ont lieu des campagnes de préventions, ces deux dernières années, celles-ci ont malheureusement été moins présentes aux yeux des français.

D’après un sondage réalisé par le Sidaction, ce manque de communication se traduit en quelques chiffres. Aujourd’hui un quart des 15-24 ans pensent que l’on peut contracter le VIH en embrassant une personne séropositive. De plus, 63% des jeunes disent avoir peur du VIH, une baisse de 16 points sur les deux dernières années avec l’arrivée du Covid. La maladie paraitrait-elle donc moins dangereuse et moins grave aux yeux des jeunes ?

Rappelons tout de même que le Sida c’est 6 200 nouveaux cas chaque année en France et 13% des contaminés sont âgés de moins de 25 ans. Cette journée mondiale est l’occasion de sensibiliser un public de tout âge sur les conséquences de cette maladie. De plus, cet évènement permet d’apporter notre soutien aux personnes contaminées ainsi qu’à celles connaissant ou vivant avec un proche séropositif. Mais aussi de rendre un profond hommage aux personnes décédées de cette maladie incurable.

Afin d’endiguer ce fléau, un seul mot d’ordre : « protégez-vous ! »