Puy-de-Dôme : condamné pour une série de cambriolages

Puy-de-Dôme : condamné pour une série de cambriolages

Trois ans d'emprisonnement dont un assorti du sursis avec mise à l'épreuve. C'est ce à quoi un homme de 21 ans a été condamné pour des faits commis dans le Puy-de-Dôme au début du mois de février.

À l’énoncé de sa condamnation, le jeune homme de 21 ans commente : « C’est cher payé. Vous distribuez des années de prison comme si c’était des vacances. » Le président Michel Boussaroque rétorque : « D’autres font des cambriolages comme s’il s’agissait d’une activité de vacances. »

Le jeune homme, originaire de Lyon et déjà une vingtaine de condamnations au casier judiciaire, est immédiatement parti purger sa peine à l’issue de l’audience. Il était jugé, dans le cadre d’une comparution immédiate, pour une série de cambriolages commis par un trio entre le 4 et le 5 février dernier, dans le secteur de Thiers.

Plusieurs commerces avaient été cassés à Chabreloche, La Monnerie-le-Montel et Celles-sur-Durolle. Il a aussi été reconnu coupable de violence et rébellion, commis sur une des gendarmes qui l’ont intercepté brièvement cette nuit-là puisqu’il a réussi à prendre la fuite. Avant d’être interpellé, la semaine dernière, à Lyon, suite à un contrôle. La gendarme, blessée à l’épaule et aux vertèbres, s’est vue délivrer vingt jours d’ITT.

« Je me suis enfui mais je ne lui ai pas tordu le bras, a tenté de se défendre le jeune homme. Elle ne me tenait même pas quand je suis parti, je n’ai pas pu lui faire mal. »

Durant l’audience, Marlène Roch, représentante du ministère public, a décrit le prévenu comme « le donneur d’ordres ». En défense, Me Anne Riol a expliqué au tribunal que son client « a besoin d’être encadré, accompagné ». Plaidant pour une peine mixte qu’elle a finalement obtenue. Le parquet avait requis quatre ans de prison ferme.

Pour justifier leur « périple » dans le Puy-de-Dôme, les prévenus ont évoqué « une visite chez des amies ». Et, pour expliquer les cambriolages : « Ça s’est fait sur un coup de tête, on n’avait plus d’argent et plus beaucoup d’essence… »

Un de ses complices, lui aussi arrêté quelques jours après les faits à Lyon, au casier judiciaire vierge, comparaissait libre. Il a été condamné à six mois de prison assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve (deux mois de moins que les réquisitions).

Son avocate, Me Claire Jarsaillon, avait plaidé en faveur d’un travail d’intérêt général : « Il est parfaitement inséré, on se demande même ce qu’il fait là. » Ce jeune lyonnais de 18 ans – reconnu coupable des trois vols en réunion et de la tentative de cambriolage – a été averti : « Si on vous revoit, vous partirez directement au centre pénitentiaire. » 

Source La Montagne


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur Radio RVA

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios